L’attitude dans les relations interpersonnelles

Le succès de toutes relations interpersonnelles repose en majeure partie sur l’attitude des protagonistes; l’attitude est définie comme la manière de se comporter avec les autres.   Ainsi, quelle conduite doit-on adopter ?

interpersonnelPour répondre à cette question, il faut se pencher sur les mécanismes intérieurs qui induisent l’attitude. Ces mécanismes intérieurs, soit les émotions, négatives ou positives, suscitées lors d’une interaction, sont les catalyseurs des comportements et de l’attitude. Ainsi, chacun des différents états émotifs module la manière de se comporter. Par exemple, un individu habité par la colère sera enclin à adopter une attitude et des comportements plus ou moins agressifs et violents, et ce, selon l’intensité et la maîtrise qu’il a de ladite émotion. Il en va de même pour toutes les émotions, telles que la frustration, la déception, l’amertume, la vengeance, le ressentiment, la joie, la gratitude, l’affection, etc.

Les émotions négatives, l’attitude menaçante

En définitive, les attitudes négatives ne sont jamais de bonnes réactions aux émotions.  Elles ne sont pas recommandées en matière de relations interpersonnelles,  dans une situation de conflit ou de lutte de pouvoir ou dans la gestion des employés, notamment lorsque des mesures disciplinaires doivent être imposées.

Ainsi, lorsqu’une personne interagit avec une autre sous l’emprise d’une émotion négative, son attitude sera certainement inadéquate et manquera d’objectivité. Une telle intervention aggrave la situation et envenime le climat.

La maîtrise de soi, l’attitude calme

La capacité de gérer ses émotions négatives et de ne pas se laisser envahir par celles-ci produit généralement des résultats extraordinaires. En effet, la maîtrise de soi procure du pouvoir. D’abord sur soi-même et ensuite sur les autres. Une personne calme, en pleine maîtrise d’elle-même, malgré des circonstances tendues, conflictuelles ou dangereuses, est souvent crédible et en position d’influencer son interlocuteur ou son entourage.  Par exemple, devant un cataclysme ou un drame, si un individu demeure calme, il augmentera ses chances de sauver sa propre vie et celles de plusieurs autres autour de lui, et ce, parce qu’il prend de bonnes décisions. Il en va de même dans notre vie quotidienne.   Pour être écouté, crédible, pris au sérieux et prendre de bonnes décisions,  il est nécessaire de demeurer posé en toutes circonstances.

Que faire si je suis animé par une émotion négative

La recette est simple, mais pas toujours évidente à appliquer. Pour évacuer une quelconque émotion négative, il est recommandé d’arrêter ce que nous sommes en train de faire,  de prendre plusieurs respirations lentes et profondes tout en étant concentré sur sa respiration. Et si cela est faisable, on peut faire aller prendre de l’air dehors en étant concentré sur sa respiration. Tenter de contrôler ou de refouler cette émotion ne fera que lui donner de la puissance.

Dans tous les domaines la maîtrise de soi et une attitude calme sont des atouts précieux pour l’entretien de relations interpersonnelles harmonieuses et la réalisation d’interactions  de type « gagnant/gagnant ». Il est bon de donner d’exemple en valorisant et en démontrant ce type d’attitude. Tous en seront gagnants.