La démarche de rétablissement vers le mieux-être

Entreprendre un traitement pour en finir avec une dépendance aux substances et apprendre à mieux vivre malgré des souffrances émotives n’est pas une mince tâche. En effet, la démarche de rétablissement vers le mieux-être comporte son lot de défis.

La volonté de se prendre en main

Les éléments qui poussent une personne à entreprendre une thérapie varient d’un individu à l’autre. Généralement, la personne dépendante compose avec les répercussions de la consommation mais plus souvent qu’autrement elle se retrouve devant des ultimatums émis par ses proches. La dépendance peut également être accompagnée de symptômes d’une dépression ou d’un mal de vivre. Dans bien des cas, l’emploi, la relation avec le ou la partenaire et les enfants ainsi que la santé sont en jeu.

Malgré ces incitateurs, la mise en œuvre d’une démarche de rétablissement vers le mieux-être doit être une action volontaire. Il s’agit d’une condition essentielle à la réussite du traitement. Cette dernière est  souvent la première étape d’un processus permettant à l’individu d’adopter un changement durable de style de vie.

Le sevrage

Durant les premiers jours, l’individu peut vivre des symptômes de sevrage physique et / ou psychologique.  Cette étape se déroule avec une aide médicale (sevrage physique) et psychologique appropriée. Les symptômes associés à un sevrage physique peuvent être des tremblements, des nausées et des douleurs musculaires, des céphalées, etc. Les symptômes diffèrent selon la substance qui fait l’objet de dépendance (alcool, benzodiazépine, opiacé).

La thérapie

Par la suite, une thérapie de groupe et individuelle est entreprise. Cette démarche vers le mieux-être doit amener l’individu à prendre conscience de la gravité, des conséquences et des éléments qui composent sa problématique des troubles liés à la consommation de substances psychoactives.   Le processus menant à l’arrêt de consommation est exigeant et fait surgir toutes sortes d’émotions.  Durant le traitement, il doit aussi identifier se pensées et ses situations à risque afin de prévenir une éventuelle rechute.

La durée de la démarche de rétablissement vers le mieux-être

Le besoin des individus est différent quant à la durée du traitement nécessaire.     La démarche de rétablissement vers le mieux-être est un processus qui demande  des efforts soutenus et de la patience. Il faut donc être ouvert à la possibilité que le temps nécessaire soit plus grand que celui que vous avez prévu.

Les rechutes

La rechute est un événement possible lors du traitement. Une thérapie est un processus demandant et déstabilisant vu les changements auxquels elle fait appel. Il est possible de ressentir le besoin de revenir en arrière, de régresser pour se stabiliser,  reprendre notre souffle. Pour  sortir plus rapidement de cette situation, il vaut mieux éviter l’oisiveté, l’ennui, s’entourer des bonnes personnes et savoir se faire plaisir sainement.