Comment savoir si j’ai besoin d’aide

besoin-aideComment déterminer à quel moment la consommation devient problématique? Quels signes rechercher? Y a-t-il vraiment raison de s’inquiéter? Les effets négatifs et la perte de contrôle sont des signes importants qui indiquent que la consommation d’alcool et de drogues est  problématique. Voyez dans quels cas il est bon de faire appel à un professionnel pour entamer une démarche vers le mieux-être.

Votre entourage vous reproche votre consommation

Vos proches constatent et vous reprochent votre consommation? Les commentaires de votre entourage sont un premier son de cloche. La dépendance à la drogue et l’alcool peut détériorer vos relations familiales et professionnelles. Beaucoup de gens voient leur santé, leurs finances, voire leur vie bouleversée par la consommation.

Si aucun de vos proches ne se rend compte du problème mais que vous percevez que votre consommation est problématique, il faut leur en parler. Le soulagement que vous ressentirez vous donnera certainement le courage de passer à la prochaine étape.

Vous sentez que vous perdez le contrôle

Si vous consommez de façon régulière et que vos résolutions de réduire votre consommation demeurent infructueuses ou que ressentez des symptômes de sevrage lorsque vous tentez d’arrêter, vous avez raison de vous inquiéter. Cette dernière peut avoir des répercussions négatives sur votre vie.

Est-ce que l’idée de manquer de drogues, de médicaments ou d’alcool vous angoisse?

Si vous pensez souvent à la drogue, aux médicaments ou à l’alcool et si vous avez  déjà tenté, sans succès et avec angoisse, de réduire ou d’arrêter votre consommation, vous ne devez pas ignorer ces signes.

 

  • Avez-vous l’impression de ne plus vous reconnaître ?
  • Avez-vous l’impression d’avoir changé depuis que vous consommez?
  • Sentez-vous que le regard que portent les gens sur vous a changé?
  • Êtes-vous malheureux, voire déprimé?
  • Dépensez-vous beaucoup d’argent pour vous procurer des substances?
  • Avez-vous déjà abusé de drogues sur ordonnance ?
  • Pouvez-vous passer la semaine sans consommer  (autres que prescriptions pour raisons médicales)  ?
  • Pouvez-vous cesser de consommer quand vous le désirez ?
  • Avez-vous déjà eu des trous de mémoire (black out) ou des retours (flash back) causés par un abus de substances ?
  • Votre consommation  vous gêne-t-elle ou vous sentez-vous coupable ?
  • Est-ce que votre consommation  vous cause des problèmes avec votre conjoint-e et/ou vos parents ?
  • Avez-vous déjà perdu des amis à cause de votre consommation  ?
  • Avez-vous négligé votre famille ou manqué des journées de travail à cause de votre consommation ?
  • Avez-vous déjà perdu un emploi à cause de votre consommation  ?
  • Vous êtes-vous déjà impliqué dans des activités illicites afin d’obtenir des substances ?
  • Avez-vous déjà expérimenté des symptômes de sevrage (se sentir malade) lorsque vous avez cessé de consommer  ?
  • Avez-vous déjà eu des problèmes médicaux causés par votre consommation  (perte de mémoire, hépatite, convulsions, hémorragie, etc.) ?

Si vous vous identifiez à ces questions, cela peut être signe qu’il vous faut demander de l’aide.

Si vous lisez cet article car vous croyez souffrir d’une dépendance ou quelqu’un que vous aimez est aux prises avec des problèmes de consommation, il n’est jamais trop tard, ni trop tôt, pour entamer une démarche de rétablissement vers le mieux-être.

S’avouer à soi-même que la consommation nous cause problème est la première et plus importante étape d’une démarche vers le mieux-être.

Tout comme le chemin vers la dépendance est unique à chaque individu, le chemin vers la guérison l’est aussi.